05/07/2006

 

I-nyuuuuuh ! J - 3 pour mon vikend breton *w* ... Fufufu. Même si samedi et dimanche risquent d'être tout simplement géniaux, mon séjour d'une semaine risque d'être repoussé en août pour cause d'inscription fraternelle merdeuse. C'est toujours sûr que j'y aille, mais en août c'est pas cool... Je veux me faire ma semaine parisienne ! >< J'espère vraiment que ça ne sera pas reporté, car telle l'égoïste que je suis, je veux en profiter. J'explique : ma détention  se termine le 19 juillet, or, normalement, du 13 au 18, je suis en Bretagne, donc y'a une semaine de punition qui saute et dès que je rentre, je suis libre ! Pourvu que ça marche TuT. En plus je suis censée voir mon double à Guidel plage... I-nyuh è_é. Surtout que je suis pas sûre que Clémence ait ses vacances en août, elle bosse...

Sinon, j'aimerai un truc impossible pour moi : dormir la nuit ! Quoique cette fois, je ne regrette pas de mettre couchée à 3h30. C'est juste que j'étais sur l'ordi toute la soirée, ça s'est prolongé, un yaoi ça peut être tellement poignant >o< alors je suis restée jusqu'à 2h30 à lire. Quand je vais dans ma chambre, je constate que mes volets ne sont guères clos, et là , un sourd grondement se fait entendre et la foudre éclaire le ciel (XD). J'en reste ébahie comme à chaque fois que j'ai la chance de voir ce spectacle *.* parce que... j'adore ! Tout simplement. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours beaucoup aimé l'orage, les éclaires, la "tempête" provoquée... etc. C'est comme, hier soir, avant de manger, il se met à pleuvoir des cordes, c'était rafraîchissant ^__^ et même si j'ai pu regarder ça la fenêtre grande ouverte, j'aurais préféré être dessous. Donc pendant une bonne heure je mirais le ciel, à la recherche d'une zébrure, d'un foudroiement. C'estMA - GNI - FI - QUE ! *BAM* okay je sors.. XD

Ah non ! Je n'ai pas fini ! Quand y'en a plus, y'en a encore, nyark. Juste une petite ligne pour dire que mes rêves sont toujours aussi bizarre et au sens caché, très caché v_v. Encore cette nuit, je me souviens avoir rêvé parce que des bribes de cette illusion me reviennent. Comme quand je me débarrasse vite fait bien fait d'un emmerdeur avec une prise de judo, note, je n'ai jamais fait de judo mais j'ai reconnu la prise XD, et finalement il m'en voulait parce que je lui ai fait le coup deux fois de suite et il avait droit à un roulé boulé dans l'herbe... oui, y'avait de l'herbe, d'ailleurs, ça ressemblait au genre d'endroit longeant un fleuve nippon dans les manga/anime. Bref, finalement quand il revient à la charge, ou du moins le pense, je me laisse tomber au sol, mi-molle mi-raide. Il y avait un autre garçon et une petite fille aussi, et l'autre garçon resté impassible jusqu'à lors m'a transporté je ne sais plus où.... Bon, ça c'est la partie la plus claire qu'il me reste. Sinon, dans la cuisine de ma mère, oui c'est sa sienne à elle lol, ben, y'avait des personnes inconnues au bataillon, ou plutôt à mon bataillon, car ma môman se comportait avec eux comme si c'était des amis de longue date Oo. C'était bizarre. Mais pour une fois, je suis contente d'une chose, je n'ai pas rêvé de ce qui m'est interdit, i-nyuh  ! #^______^#

Entre les lys et les glaïeuls
Tous se raidissent, passe le cercueil
Certains pâlissent, syndrome du deuil
D'autre rougissent, c'est rougi l'oeil
Qu'enfin ils pleurent à chaudes larmes
L'amour au coeur, la mort dans l'âme.
Quelqu'un s'effondre, sa flamme s'éteint,
Quand même dans l'ombre rit le défunt.

15:38 Écrit par Marion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.