03/09/2007

Tadaima.

carte postale de l'ile de ré
Haha... j'la connais par choeur TuT
 
 

Je suis rentrée. Et c'est sur des airs de Michael Jackson, de Miyavi, d'Ai Otsuka et de Fall out Boy que je vais rapidement raconter mes vacances.

  •  Samedi : environ 6h de voiture, pendant lesquelles je suis restée allongée à l'arrière en écoutant mon mp3 et le Cd d'Anaïs. On est à l'Île de Ré, ça y est. Mais pas encore au camping... qu'on a mis une demie heure à trouver =w=. Bon, une fois là-bas, la clé du mobilhome récupérée et nous trois installés (mes vatti et mutti + mésigue), on part en virée à La Flotte. C'est une très jolie ville qui souffre pourtant d'une invasion de bourge et d'un manque cruel de panneaux de signalisation...
  • Dimanche : ouaaaaaaais ! matin : marché, c'est cool j'y ai gagné mon short -non vous ne rêvez pas je parle bien d'un short, et d'une écharpe très jolie =). Par contre l'après-midi... Je vais pas dire que c'était horribe, mais bon, je me suis vraiment rendue compte que c'était pas facile tous les jours ! Pourquoi ? Parce que mon père m'a emmenée en ballade à pieds le long de la côté. Vous me direz, le ciel, le soleil et la mer (que la montage est belle~(8) *BAM* ok je me tais) c'est top ! Ben pas forcément. Voyez-vous, nous étions sur la partie de l'île tournée vers le continent, donc, la côte, ce n'est que des falaises ! Et sachant que mon père voulait absolument qu'on trouve une plage... Bon, il y en avait une près de La Flotte, soit à environs 2 km du camping. Mais la deuxième... Ben voui, y'en avait que deux des plages et à perpète les oies l'une de l'autre ! T.T J'ai pu voir de super paysage, des lézard (j'adore ça), une belle abbaye... et avoir des ampoules aux pieds. Qu'est-ce qui m'a pris de faire cette quinzaine de kilmètres en tong ?! Mah... Il faisait tellement chaud... ^^o.
  • Lundi : matinée pépère, on a fait deux-trois courses histoire de survivre. L'après-midi, après 30 minutes de voiture où je me demande si je ne me suis pas endormie >.> on est arrivé dans un coin pommé à l'autre bout de l'île. Au début j'émettais une certaine réserve à avancer davantage en terre inconnue, mais finalement on a bien fait car on a atterri sur une superbe plage ! J'ai nagé entre les bateaux avec mon pôpa, combattu des algues beaucoup trop collante à mon goût et lutté contre des puces de mer qui avaient envahi ma serviette quand j'essayais de me sécher... Enfin bref j'ai adoré *__* (ha ha... l'effet de la mer sur une bretonne qui ne peut en profiter à Brétiplage...)
  • Mardi : journée passée dans les environs du phare des Baleines ! Ah au fait, pourquoi le phare des Baleines ? Parce que 300 baleines ont échoué là. Bon j'arrête de sortir ma science. En fait non, vous saviez qu'il existe du savon au lait d'ânesse (découvert en savonnerie) et du savon au lait de chèvre (découvert en chèvrerie) ? Ben voilà maintenant vous savez. Bon je reviens au racontage de vie. Donc, on est au phare des Baleines, on fait le tour des boutiques pour prendre des cartes et des cadeaux. Après une heure et quelque, mission accomplie ! ça peut paraître long mais ça me dérangeait pas du tout, surtout que le vendeur de la savonnerie était trèèèèèèèèèès mignon ! Eh nan, je ne perds pas le Nord ! XD. Après le phare, on est allé à Loix, un village plus que pommé, puis à un plage de galet très jolie, mais juste la plage, parce que l'eau était marron et qu'il y avait une odeur épouvantable s'échappant des marais voisins... Puis la chèvrerie, une petite visite bien sympathique où on a rencontré des gens, des chèvres, des chiens. D'un c'était bien fun, de deux, leur fromage était super boooooon ! Oui j'adore le fromage de chèvre... *gourmande* ^w^
  • Mercredi : bon là en fait, y'a eu une tempête toute la nuit et il a fait froid et c'était nuageux toute la journée ^^o. On est sorti quand même, pour aller à la biscuiterie, hm qui sont bons leurs gâteaux *ç*, à la brasserie pour ramener de la bière de l'île (l'ambré est assez bonne, dommage que t'étais pas là pour goûter 'Nee-chan :p), et enfin à la Coopérative où mes parents se sont pris du pinneau, du rosé et je sais plus quoi... Enfin ça je n'ai pas goûté alors je m'en taponne un peu l'oreille avec une babouche ^^o. Ah oui, je dois dire que ce fut une semaine forte en dégustation : bière, pinneau, vin blanc... etc. Faut bien apprendre la vie hein!
  • Jeudi : journée vélo... T.T. Pourquoi ces larmes me direz-vous ? Elles sont pour mes pauvres fesses meurtries ! XD Attendez, je vous explique... Le matin en vélo fut un peu éprouvant parce que vatti voulait tester mon endurance (dans l'TUC j'ai vaincu !), mais c'était très beau là où nous sommes passés, surtout près de la mer, même si quand mon père m'expliquait un truc sur les huîtres en passant devant je n'en ai pas ouïe la moitié à cause du vent ^^"'. Passons aux choses sérieuses : l'après-midi. Plus jamais ça ! Criais-je. Nous avions de bons vélos de ville, bon prévus pour des vents plus grands que nous mais ce n'est qu'un détail... Donc avec ces vélos de villes, papa a voulu me faire traverser la forêt... Quelle bonne idée... *ironie* Pendant une heure on était complètement pommé entre forêt, cambrousse et chemin hasardeux ! Bon, on était pas les seuls mais ce n'était pas une raison. Ouais, quand on était perdu en plein milieu de la forêt sur un chemin de sable et d'épines de pins où il nous fallait traîner nos fidèles destrier, on a croisé une famille de hollandais qui nous on demandé la route. On leur a dit que ça ne semblait pas être le bon chemin, qu'il n'y avait que du sable, une route pour les chawals (chevaux) quoi, ben le père de famille hyper optimiste et tout sourire nous répond en gros : "C'est pas grave on y va !" sauf qu'on avait expliquer la situation à sa femme qui parlait mieux français, leur fille semblait avoir compris car aussi récalcitrante que moi, avait commencé à faire demi-tour en gueulant sur son père comme je l'avais fait un peu avant ^^"'. Ils ont quand même continué dans la forêt. Après, ce fut au tour de deux anglais eux aussi perdus de nous demander comment rejoindre Ste Marie, bourgade que nous souhaitions aussi gagner. A eux aussi on leur a dit que c'était le mauvais chemin, on ne les a jamais revu. Puis enfin, deux français qu'on a commencé à suivre car ils prenaient aussi la direction de Ste Marie, on était retourné à La Flotte pour reprendre la bonne direction, qu'ils ont pris eux aussi. Mais pas pour longtemps. Parce que tous les quatre on s'est retrouvé à un stop, complètement pommés à nouveaux, parce qu'à La Flotte, y'a un panneau tous les quatre carrefours, alors c'est pas évident. Puis j'ai interpelé une dame et son Jules qu'on a suivi car eux aussi se dirigeaient vers Ste Marie. Ben à six, on a toujours pas trouver le bon chemin. En parlant de chemin, ils étaient affreux ! Déjà qu'en cambrousse ce n'était que terre, pierre et sable (abominable pour les fessiers quand on a un vélo sans suspension), là, goudron quasi détruit, c'était pas mieux. M'enfin... on a réussi à se retrouver à Inter je ne sais pas comment, pris une grande route pas vraiment faite pour les vélos qui nous a rapproché du camping et on a pu reprendre à peu près le même chemin que dans la matinée... Tout ça pour ça, je sais. Ben quand même, il m'aura fallut plus d'une heure pour convaincre mon père que le bon chemin à suivre c'était "une route fréquentée et pratiquable !" pas comme celles où on était avant faites pour les 4x4 comme on en a croisé ><. Par force de persuasion je suis parvenue à avorter cette ballade d'un peu plus de deux heures et de rentrer au mobilhome, crevée. Comme dirait mutti, ça fait des souvenirs !
  • Vendredi : on est rentré. Encore une fois pendant toute la route j'ai fait ma loque à l'arrière de la voiture. Comme il est bon de rentrer chez soit ! De voir ses frangins, son chiens, ses poissons et ses chattes ! Ouais, j'aime le retour de vacances.
Comme ça commence à faire long je m'arrête là, je metterai les photos peut-être une prochaine fois =)

13:53 Écrit par Marion dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Quelques mots ^^ Juste un ptit coucou en passant, j'ai tout lu et finalement on peut en conclure que le "chemin" fera toujours partie intégrante de notre "VIE" alors pour agrémenter mon commentaire, une citation d'OSCAR WILDE.

"Le chemin des paradoxes est le chemin du vrai. Pour éprouver la réalité, il faut la voir sur la corde raide".

ou sinon...

"moi" dirait que :

"Tous les chemins mènent à SOI"

Voilà, passage éclair d'yeux (pas loin de l'ïle de RE à vol d'oiseaux lol) qui te souhaitent et vous souhaitent à TOUS une très bonne rentrée ^^

P.S. : mon oeil ne peut déchiffrer les paroles de la chanson des marins mais bon tant pis ^^
Une pensée pour TiTi qui est parti mais qui profite des souris du paradis !!

Bizouilles.





Écrit par : une lectrice | 04/09/2007

Les commentaires sont fermés.